La Femme Chaussette, bien plus qu’un personnage, une équipe !

chaussette-djazz-ambre

Bien sûr il y a l’idée. Celle qui germe, grandit et évolue. Puis des rencontres, des chevaux et des rêves réalisés.

 

La Femme Chaussette kesako? C’est une jeune femme qui, depuis petite, rêve…

 » J’ai commencé le cheval en club comme la plupart des cavaliers, mais je me suis vite éloignée de cette équitation qui me correspondait moins… je suis née Mathilde, mais ma fibre artistique m’a amener à éclore pour devenir: La Femme Chaussette!

En 2012, j’ai acheté mon premier cheval, Vizir, à tout juste 3 ans. Même s’il n’a pas toujours été évident, le travail, la patience et l’amour nous ont amené vers le travail de spectacle, la liberté, le travail à pied et monté. Nous avons eut la chance de fouler de nombreuses pistes telles que celles du Jumping de Bordeaux, du Jumping de Blaye, de la Foire Internationale de Bordeaux mais encore du Festival Equestria à Tarbes. Sur cette dernière, nous avons d’ailleurs terminé seconds au Trophée piste ouverte de spectacle équestre.

Vizir, mon pilier

Cheval assis

Crédit Photo Anais Levé

Vizir c’est un peu le pilier de l’équipe de la Femme Chaussette, il est professionnel, régulier mais surtout très drôle! C’est un cheval de mérens qui est né au cœur de l’Ariège et nous a été vendu par le Haras des Rouquilles (Mérens Alegria) à Caumont.

 

 

 

 

Djazz, une vivacité d’esprit

Poney heureux

Crédit photos Anais Levé

En mai 2014, je croise le chemin de Djazz, jeune shetland d’un an. Alors que je voulais un poney noir, je n’ai pas pu résister à sa petite tête et à son regard coquin ! Nous avons commencé le travail/jeux à pied pour lui donner de bonnes bases alors qu’il était poulain. Il s’est révélé dès le début comme très joueur et appliqué ! Petits et grands sont friands de ses pitreries et son charisme. Djazz c’est un peu le filou / bon élève de la bande! Haut comme trois pommes mais tellement attachant. Il a beaucoup de charisme! Son truc à lui: sauter des obstacles et cabrer!

 

 

 

 

Vago le sensible

Cheval qui dort

Crédit photo Anais Levé

A quelques jours près, Vago a également fait son entrée dans la famille de La Femme Chaussette, ancien cheval de club, ce lusitanien croisé Paint Horse est le cheval de la famille.  Avec Vago, l’élégance du cheval lusitanien est au rendez vous, malgré un petit caractère coquin il se révèle dans les numéros où danse et communion avec l’Homme prédominent. Depuis 2018 il s’est révélé dans des numéros mêlant poésie et humour, où il a développé son charisme.

Malheureusement, depuis avril 2020 Vago a du quitter la troupe à cause de soucis de santé. Ses soucis respiratoires sont apparus dès notre déménagement au Nord de Bordeaux. Après plusieurs visite de la vétérinaire, et des tests en clinique vétérinaire, nous avons choisi de lui offrir une retraite (à 11 ans!) dans une autre région de France.

Il a donc rejoint Jessy Gaume qui n’est autre que l’éleveuse d’Helliot. Cette décision a été très difficile à prendre et elle est encore douloureuse mais nécessaire pour son bien être. De ce fait, Vizir a hérité des numéros de Vago pour permettre aux organisateurs de profiter du large panel de numéros proposé par la troupe.

Helliot, un petit coeur

canard-ambre

Crédit photo Antoine Bassaler

Début février 2018, Helliot, cheval français miniature nous a rejoint pour notre plus grand bonheur ! ​C’est un poney très doux et affectueux, il est curieux de tout, vif et n’a peur de rien! Après de gros soucis de santé alors qu’il n’avait que 2 ans Helli comme on le surnomme s’est beaucoup rapproché de sa gardienne Chaussette.

Il travaille assidument en solo ou en duo avec Djazz, pour présenter dans les années à venir un numéro de liberté à deux.

 

 

 

 

 

Orion, un gentil poulain

Orion 1 an shooting photo

Crédit photo Julie Warnier

Le dernier arrivé est Orion qui est un lusitanien OC (à 93 %), il a eu 1 an en avril dernier,  acheté sur photo il a été un gros coup de cœur se par sa morphologie et son look atypique! Son caractère et son tempérament sont au-delà de mes espérances. Il est très gentil, affectueux et courageux. Il présage de très belles choses pour la suite!

Aujourd’hui, la passion qui m’anime est d’amener les gens dans un univers pétillant et festif qui me caractérise. »

 

 

Et, pourquoi ce nom: « La Femme Chaussette » ?

« Il y a quelques années, je travaillais chez une créatrice de mode Marcia de Carvalho (https://chaussettesorphelines.com/). Mon rôle était de contacter la presse, TV et différents partenaires pour un défilé de mode que nous organisions dans la mairie du 18ème à Paris.

Finalement, il manquait une personne pour présenter une silhouette ! Et me voilà défilant sur de hauts talons vêtue d’une tenue réalisée uniquement à partir de Chaussettes !

Quand je suis rentrée dans ma région natale, une amie m’a dit: « Mais tu es la Femme Chaussette en fait !

A ce moment là, la Femme Chaussette est née. Quand j’ai acheté Vizir, je voulais faire du spectacle et souhaitais absolument avoir un nom de « scène » reflétant mon caractère, mes envies, et un personnage haut en couleur, reprenant l’idée du cirque ambulant (dans l’idée de la femme à barbe! ), petit clin d’œil également pour Olivia Ruiz … »

bandeau-bulles

 

Retrouvez tous nos numéros de spectacles équestre en cliquant CLIQUER ICI

 

Sous statue associatif, La Femme Chaussette s’articule autour de Mathilde (la propriétaire des chevaux) mais de nombreux bénévoles s’affairent autour d’elle:

Commentaire (4)

  • Anna Garrigou| 31 août 2019

    Les spectacles de « La Femme Chaussette » sont divers, toujours imaginatif et humoristiques, aussi bien dans l’idée, la mise en scène et les costumes. On découvre une « famille » qui s’agrandit au fil du temps et nous ne sommes pas sans ressentir leur connivence joyeuse et malicieuse.
    Les animaux sont éduqués avec douceur et patience et l’on sent le bonheur qu’ils ont à être ensemble.
    La femme chaussette transmet son plaisir au public et avec pédagogie elle partage avec lui ses petits « trucs » sur les apprentissages des chevaux et poneys.
    La Femme Chaussette a beaucoup de talents.
    (une admiratrice de première heure)

  • Aurélie| 9 septembre 2019

    La Femme Chaussette c’est tout un univers qu’on ne voit nul par ailleurs… un vrai travail de scène et d’équipe, de la recherche de l’idée à la création finale..
    C’est tellement agréable de voir autre chose qu’une démo… un vrai spectacle, de l’humour, du théâtre…
    La Femme Chaussette cultive la différence et c’est ce qui fait TOUTE la différence !
    On ne peut que leur souhaiter une belle et longue route !

  • Anaïs Levé| 17 septembre 2019

    La Femme Chaussette se démarque particulièrement par ses mises en scènes, ses expressions propres à elle même, ses fabuleux costume, son univers ans oublier sa douceur et surtout ses fabuleux compagnons à quatre pattes.
    Bref une vraie artiste !

  • Répondre

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *