La Femme Chaussette et son cheval Vago reviennent avec un nouveau personnage: Isee le Clown.

Le Clown, celui qui émeut, fait sourire, rire et parfois même peur! Mais derrière ce masque coloré se trouve un enfant, avec les émotions et réactions qui lui sont propres.

Être Clown, un exercice difficile : il est à la fois naïf et égoïste qui ne voit pas plus loin que son nez ! Isee arrivera-il a ses fins (ou faims ! ) ?

Ce numéro a été mis en scène avec la participation l’Artiste Julien Delime, Clown professionnel de renommée mondiale. Retrouvez le CRAAC Centre de Recherche Artistique d’Anthropologie du Clown dirigé par Julien.

Travail de liberté à pied, travail monté en liberté, figures de cirque!

Environ 10 minutes.

 

Création du numéro

Pour préparer ce moment clownesque, Julien et Chaussette ont travaillé main dans la main en Résidence Artiste sur plus de 10 jours. Le travail s’est articulé autour de plusieurs temps forts.

Dans un premier temps il était nécessaire de comprendre qui est ce clown et surtout: le nommer! Isee est né. Puis il a fallut définir avec spontanéité sa personnalité.

Comment Isee réagit dans telle ou telle situation? Qu’est ce qu’il aime? Qu’est ce qu’il n’aime pas? En réalité, il ne faut pas jouer au clown, il faut le devenir, et ne plus se poser de questions quand aux attitudes et émotions qu’il peut ressentir, c’est là que le naturel arrive. Être clown ce n’est pas seulement faire rire les enfants en arborant un nez rouge, c’est bien plus que cela: c’est un laisser aller, un lâcher prise profond qui s’acquière avec du travail et du temps.

Une fois le travail de recherche du clown réalisé, Chaussette a d’abord produit un gros travail d’écriture autour de ses deux acteurs: Cheval et Clown. Tiens le cheval, parlons-en… il a fallu également l’habituer à évoluer avec ce drôle d’humain. En effet, le clown est centré sur lui, lui et lui! Alors Vago a dû s’adapter à cette attitude, prendre de l’autonomie et saisir les demandes particulièrement discrètes: ne pas avancer quand on lui demande, sourir, faire des bonds… Etc.

Dans un deuxième temps, Julien a aidé à la mise en scène du numéro, avec un œil extérieur est particulièrement important pour un artiste.

Enfin,  la dernière chose à penser et pas des moindres: les accessoires, décors et surtout le costume! Que serait un clown sans son habit de lumière? Pour crée le costume, Chaussette a fait appel à Marie-Emmanuelle Dordigue. Elles ont travaillé sur la personnalité d’Isee, puis ont réalisé des croquis permettant d’avoir une première idée de la finalité. Pour anecdote, Isee est un diminutif du mot Iceberg, il semblerait que notre clown à la tenue jaune soleil soit pleins de paradoxe!

Galerie du numéro « Une Carotte pour deux » entre Clown et Cheval:

“Etre clown est un état, pas une fonction.”
De Pierre Etaix / Le Monde, 2 novembre 2011
Un clown déterminé!

Photo Julien Delime

J'adore les carottes! Pas toi cheval?

Crédit photo Julien Delime

Beurk!

Photo Julien Delime

 

Retrouver d’autres numéros avec Vago:

La Fleuriste Artiste

Le Rêve de Pan

Ay Amma

Commentaire (4)

  • Delime Julien| 30 août 2019

    Ce fût avec une grande joie que j’ai répondu à la femme Chaussette concernant son envie d’intégrer le clown dans son univers équestre.
    J’ai alors rencontré quelqu’un de très rigoureux qui, par son appétit à rire et son sens du travail, a pu aisément s’approprier la figure du clown.
    Cette discipline très exigeante requiert persévérance et discipline, 2 qualités que la femme Chaussette connait très bien car le travail d’apprentissage avec les chevaux demande les mêmes contraintes.
    Je suis très ému du travail réalisé.
    De plus le cheval est un animal d’une extrême sensibilité et s’accorde donc très bien avec cette même sensibilité à fleur de peau qui régit la vie du clown.
    Longue vie à Isee et Vago dans leur chemin poétique et complice en espérant qu’ils apporteront autant de joie au public que j’en ai eu pendant cette création.

  • Virginie| 30 août 2019

    Beaucoup de travail artistique, de finesse et de profondeur dans le numéro Une carotte pour deux. Le travail de recherche et de construction du clown se ressent vraiment dans ce numéro très agréable, empreint de subtilité. La complicité ente ces deux-là est épatante. Il est très rare de croiser la route de vrais numéros de clown et de chevaux : celui-ci en est la belle occasion.

  • Cathy| 31 août 2019

    Un numéro particulièrement drôle que j ai bcp apprécié. Il touche à notre côté enfantin, une touche d humour bien sûr mais aussi de technique et de complicité. Bravo pour la création de ce numéro original.

  • MLLEPONEY| 3 septembre 2019

    Beaucoup de travail transparaît dans ce numéro drôle et frais mais également émouvant et technique !
    À voir et revoir !

  • Répondre

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *